AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (Anto) Say you love me, I don't care

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
...



Invité







MessageSujet: (Anto) Say you love me, I don't care   Jeu 8 Sep - 19:36





Antonio Milazzo

I'm not just a pretty face

Je me nomme Antonio Stanislao Milazzo et je suis un demi-dieu romain, fils de Vénus. J'ai 36 ans ans et je suis célibatard. A côté de cela, on me qualifie souvent de  charmeur, fort, complice, décontracté, souriant, fraternel, combatif, mesquin, moqueur, jaloux, vaniteux et protecteur On peut facilement m'identifier physiquement grâce à mon menton en forme de fesses (mais des jolies fesses !) ou encore à cause de mes yeux entre le bleu et le gris, le genre d'yeux sur lesquels on écrit des poèmes. Peu de gens savent que j'ai peur de perdre ceux que j'aime. Ou de perdre tout court, je suis mauvais perdant. On me dit souvent que je ressemble beaucoup à l'humain Sebastian Stan.



Pouvoirs/Possessions
En tant que fils de Vénus, Antonio possède le pouvoir de paralyser en embrassant ; ce qui est, au final, vraiment pas pratique. Parce que sérieusement, qui va embrasser un monstre pour le paralyser ? Quel méchant va se laisser rouler une pelle ? Et puis surtout, pauvre Antonio, qui a déjà paralysé plus d'une de ses conquêtes sans le vouloir.
Mais heureusement que sa chère et tendre maman ne lui a pas léguée que ça comme pouvoir ! En effet, Antonio a aussi un bouclier mental. Un bouclier qui ne protège pas ses pensées ou ses souvenirs, mais qui protège ses sentiments et ses émotions. Il est donc quasiment impossible pour un autre demi-dieu de le forcer à ressentir quelque chose. Bien sur, les plus puissants savent contourner cette défense, mais Antonio reste un vieux demi-dieu. Autrement dit, il est plutôt doué pour ériger des remparts entre ses sentiments et les autres.
+ une pince à cheveux qui se transforme en spatha en or impérial quand il en a besoin. (cadeau de sa maman)



Questions

Que penses-tu des magiciens égyptiens ? L'alliance est-elle une bonne idée selon toi ? Je suis méfiant ; et en même temps, j'ai croisé deux ou trois magiciens qui étaient vraiment bien foutus, ce qui me fait dire qu'ils ne sont certainement pas méchants. Ils sont là pour nous aider, pas vrai ? Je pense qu'ils sont comme nous... Ils ont juste un accent vraiment bizarre.

Es-tu satisfait d'être l'enfant d'un Dieu ? Ou d'une Déesse ? Être satisfait n'est pas vraiment l'expression que j'utiliserai ; oui, je suis content d'être fils de Vénus, parce que du coup je suis vraiment pas mal et j'aime être admiré... Mais j'aurais aussi aimé, quelque part, avoir une vie normale. Ce qui, en était aussi divin, est impossible. Jamais je ne pourrais être, je sais pas moi, une rock star ? Ou un mannequin, pour pouvoir profiter des gènes de ma mère, qu'ils servent à quelque chose ?

Quel rôle as-tu joué lors de la guerre contre Gaïa ? Un rôle ? Mais mon petit chou, je n'ai joué aucun rôle, en tout cas pas important. Si je m'étais écouté, je me serais caché dans un coin, surement en position de sécurité : mais des camarades étaient en danger de mort. Je ne suis pas un grand combattant, mais j'ai prit ce qu'il me restait de courage (et de dignité) pour prendre les armes, et je suis parti en guerre.

Aimes-tu vivre au Camp Jupiter ? C'est strict, froid et ça demande beaucoup d'efforts, mais j'aime le défi constant du Camp. Et puis, tout n'est pas si horrible ; les gens peuvent se montrer sympa. Même si ce n'est pas vraiment comme une grande famille, j'aime le camp et mes camarades romains. (et je peux mater aussi.)

Quel est ton avis sur la nouvelle menace ? Je l'ignore, comme je peux ; je fais style que je n'ai pas entendu des brides de ses prophéties, style que rien ne m'inquiète, et que tout va bien dans le meilleur des mondes... Pas vrai ?


Et derrière l'écran ?

Derrière l'écran se cache Amarélys, ou Chérie !. J'ai 19 ans et je RP depuis trop longtemps. J'aime toujours les mêmes trucs en fait :chou: , en revanche je déteste tout le reste :hihi: . J'ai découvert le forum par le biais de moi-même, une Sexy-Chérie et je le trouve tellement bon que je veux le manger. Je vous jure !.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
...



Invité







MessageSujet: Re: (Anto) Say you love me, I don't care   Jeu 8 Sep - 19:37





Your History

ENFANCE ▼ Antonio est né en Italie, à Vérone, d'un père mortel et d'une mère divine, rien que ça. Quelle divinité, allez-vous me demander, mordu de curiosité : Vénus mes amis, la déesse de l'amour ! Bien entendu, une fois l'enfant rouge, bouffi et criant dans les bas de son père, la mystérieuse femme s'est empressée de s'enfuir, surement pour courtiser un autre homme.
Mais Antonio n'a pas souffert de l'absence de sa mère biologique, pour la simple et bonne raison que son père s'était trouvé une femme peu après la naissance du bambin.
Le petit bout a grandi heureux : ses parents l'aimaient d'amour et d'eau fraîche. Il n'y avait pas grand chose de triste dans sa vie de petite tête blonde, si ce n'est quand ses parents lui refusaient un caprice. C'était un enfant assez capricieux, qui avait déjà apprit à se servir de ses yeux bleus qui lui mangeaient le visage et sa trogne adorable. Mais il était profondément gentil. Peureux, mais gentil.

ADOLESCENCE ▼ Antonio a grandi, comme le font tous les enfants ; à la différence que lui, il est devenu incroyablement très beau en un temps record. Le petit Anto, douze ans, avec son accent de rêve et ses cheveux bruns et doux, ses yeux entre le gris et le bleu, faisait déjà tomber toutes les filles. Bien sur, cela ne lui a pas rapporté que de bonnes choses ; en plus des filles qui le harcelaient presque, le pauvre brun devait faire face à la jalousie des garçons, qui enviaient sa beauté ou alors le regard des filles.
Et puis, son petit monde doré s'est effondré. Son petit cocon protecteur, dans lequel son seul souci était les lettres d'amour trop parfumées, explosa en mille morceaux alors qu'Antonio n'avait que quinze ans. Son père décéda dans un accident de voiture. Sa mère, effondrée, se laissa glisser dans la longue pente de la drogue légale, les médicaments. Elle fut obligée de retourner dans son pays natal, les Etats-Unis, plus précisément à New-York, pour mieux profiter des antidépresseurs ; elle embarqua le pauvre italien qui n'eut pas son mot à dire, tout en le laissant après se débrouiller seul pour apprendre l'anglais en très peu de temps pour pouvoir, par exemple, suivre les cours ou communiquer avec ses camarades. Survivre dans une aussi grande ville que New-York avec son accent inratable fut plutôt compliqué, heureusement, le petit brun était déterminé.

Mais Antonio eut du mal à se gérer seul, beaucoup de mal : après tout, il n'était qu'un ado dans une grande ville inconnue, comme un chaton lâché dans une savane, au milieu des lions. A quinze ans, le petit se mit à traîner dans toutes les soirées et autres fêtes douteuses, à boire et fumer (pas toujours que des cigarettes). Sa maman, trop shooté aux médicaments, le laissait faire.
Ce fut un peu le tournant de sa vie, la découverte qu'il n'était pas totalement humain... Car, bien entendu, l'étape après la boisson et les cigarettes, c'est les filles. Les filles aux belles courbes, les filles gracieuses, les jolies filles, les filles avec le minimum syndical de tissus...
Il était si excité. Lui qui était si envié, si regardé par les filles, même aux Etats-Unis, ne rêvait que d'une chose : embrasser une de ses drôles de créatures, une fille. Malheureusement pour lui, son premier échange salivaire ne termina non pas dans un lit, comme il l'avait espéré et rêvé, mais à l’hôpital. Parce que la pauvre fille s'était étrangement effondrée, évanouie, et s'était prit le coin d'une table.

CAMP JUPITER ▼ Son adhésion au camp Jupiter fut particulièrement rapide, quoi que flou dans la tête du jeune homme. Il fut récupéré par un autre demi-dieu romain pas très bavard : il apprit un peu sur le tas tout ce qu'il fallait savoir pour suivre. Son entraînement fut long et compliqué, Antonio n'avait jamais appris à se battre, encore moins à tenir une arme !
Parce qu'il était fils de Vénus, il décida qu'il travaillerait encore plus dure, plus que les autres, pour prouver aux demis-dieux qu'il n'était pas juste une gueule d'ange. Bien sur, il n'était pas le plus doué (que du contraire), et sa lâcheté naturelle revenait au galop, mais il restait surement un des plus déterminé. Antonio voulait se faire une place, malgré sa mère, malgré son accent italien ; se creuser un petit nid douillet pour pouvoir y rester longtemps. Survivre, se battre, malgré sa peur, sa lâcheté, Antonio faisait tout pour y arriver.

MAINTENANT ▼ Antonio est aujourd'hui un combattant romain compétant. Cela fait presque vingt ans qu'il se bat, qu'il survit aux guerres -presque- sans sourcilier. C'est un vieux maintenant, un ancien, bien plus agé que la plupart de ses camarades, mais il aime ça. Antonio tient le rôle de grand-frère, parfois de père, et il prend ce rôle très à coeur. Il est le vieux beau qui drague à droite et à gauche, le grand-frère avec cet accent italien délicieusement chaud ; il est le combattant prétentieux que beaucoup adorent, la figure paternelle d'une génération de héros débraillés.



(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Reeves
...

avatar

Fils de Juventas


DC : Agatha
Avatar : Bob Morley
Messages : 743
Age : 27 ans
Powers : J'ai un pouvoir médiateur, c'est à dire que je peux calmer les gens. On peut dire que c'est utilise, surtout dans ma cohorte où il éclate souvent des bagarres. Pour cela il me suffit de penser fortement aux personnes concernées, et la magie opère. Je peux également soigner les maux les moins graves. Ainsi il m'arrive d'aider à l'infirmerie lorsque j'en ai le temps. On vient donc souvent vers moi lorsqu'une querelle à lieu, que ce soit pour régler la situation, ou pour soigner les blessés.
Drachmes : 971





MessageSujet: Re: (Anto) Say you love me, I don't care   Jeu 8 Sep - 20:25

Ouuuuuuuh mais quel joli DC :hihi: :waou:
Tu vas tous nous faire craquer avec cette gueule d'ange :ui:

En tout je plussoie le choix d'avatar et de groupe aussi :clin:
Hésites pas si jamais tu as des questions surtout :pedro:

_________________
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes —
NATH

Les superbes cadeau de ma Lyana  :kiss: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Calypso d'Ogygie
...

avatar




DC : Annabeth Chase & Lyana Shacksfil
Avatar : Lili Reinhart
Messages : 246
Age : des millénaires
Drachmes : 275





MessageSujet: Re: (Anto) Say you love me, I don't care   Jeu 8 Sep - 21:34

SABASTIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN :han: :han:
Écoutes, je suis complètement fan de la première partie de ta fichette et il me tarde de lire la suite :ui:
Bon courage pour cette dernière et si jamais il y a quoi que ce soit, tu sais où nous trouver :hihi: :perv:

_________________
No, i won’t give up, no I won’t give in
Till I reach the end and then I’ll start again Though I’m on the lead I wanna try everything I wanna try even though I could fail Look how far you’ve come Don’t need to run so fast Sometimes we come last but we did our best
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lukas A. Hunter
...

avatar




DC : Percy Jackson
Avatar : Brett Dalton
Messages : 39
Drachmes : 47





MessageSujet: Re: (Anto) Say you love me, I don't care   Ven 9 Sep - 16:59

Oh un nouveau DC à skyzoland Razz Bon courage pour la fin de ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lahaar Thoernso
...

avatar




DC : Grimes et Kané
Avatar : Rachel Yampolsky
Messages : 240
Powers : les mains maudites, les mains de son père. il suffit d'un contact et elle te plonge dans le sommeil. + pas l'temps de rêver. quand il faut dormir, c'est les rêves des autres qu'elle voit, étrangère perdue dans des songes qui ne sont pas les siens.
Drachmes : 355





MessageSujet: Re: (Anto) Say you love me, I don't care   Ven 9 Sep - 22:39

Rebienvenue :cc: Dis donc, t'as le syndrome des persos badass ou ça se passe comment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agatha C. Grimms
...

avatar




DC : Nathouuuuu/Skyouuuu
Avatar : Magdalena Zalejska
Messages : 435
Age : 22 ans
Powers : | Invocation d'armes | transformation d'armes en tout objet qui soit moins menaçant |
Drachmes : 563





MessageSujet: Re: (Anto) Say you love me, I don't care   Sam 10 Sep - 15:32

Comment je kiffe trop :inlove: :han:




Bienvenue !

Yeaaaaaaah
Tu es désormais un véritable et fier membre de DIVINE CHAOS Maintenant que tu es validé(e), tu vas pouvoir te lancer dans le bain ! Tu vas pouvoir faire ta fiche de liens ainsi que ta fiche de rp. Tu peux également faire ta fiche d'aptitude ici. N'oublie pas de voter régulièrement sur les Top-Sites pour faire connaître le forum (en plus tu gagnes des points ).
Et n'hésite pas à venir partiticper au capture l’étendard et ainsi faire gagner des points à ton groupe

Bon jeu


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(Anto) Say you love me, I don't care

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I love it, I don't care
» Article numéro 8: i love it i don't care
» Luna • Come here love and let me take care of you..
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIVINE CHAOS :: Hors rpg :: Les Abîmes-